Bugatti Divo - 2018 - rear side-face / profil arrière

Bugatti Divo : 1500 ch. W16 carrossé coachbuilding design inspiré de l’aéronautique

29/08/2018 - ELJ Team Principal DESIGNMOTEUR - Auto - , , ,

Lors de l’événement automobile de l’été déroulé ce weekend de fin août 2018 at ‘The Quail : A Motorsports Gathering’ à Monterey, Pebble Beach, en Californie, la firme Bugatti a présenté un modèle d’automobile en première mondiale dénommé Divo. A nouveau propulsé par l’emblématique moteur Bugatti W16 8.0L d’une puissance de 1500 ch., Bugatti renoue avec sa tradition de carrosserie. Au cours des premières décennies, la marque de luxe française a connu un succès considérable avec des carrosseries coachbuilding construites selon ses propres plans et installées sur des châssis existants, ici en reprenant la base de l’hypercar Bugatti Chiron.

Bugatti Divo #PebbleBeach

Bugatti Divo World Premiere at The Quail: A Motorsports Gathering 2018

Bugatti Divo World Premiere – Public Unveiling – The Quail: A Motorsports Gathering 2018 | Stephan Winkelmann, President Bugatti Automobiles – 24 August 2018 – 11:20 am – 11:25 am PST (Pacific Standard Time)

“When I took up my position at Bugatti at the beginning of the year, I soon learnt that our customers and fans were waiting for a special vehicle which would tell a further story for the brand in addition to the Chiron.”

“The Bugatti team was also very eager to implement a project like this.”

“To date, a modern Bugatti has represented a perfect balance between high performance, straight-line dynamics and luxurious comfort. Within our possibilities, we have shifted the balance in the case of the Divo further towards lateral acceleration, agility and cornering,”

“The Divo is made for bends.“

“The feedback from our customers was overwhelming,”

“We showed the Divo to a small group of selected Chiron customers. All 40 cars were sold immediately – this was fantastic confirmation for the Bugatti team which had put so much dedication and passion into the project.”

“The Divo is a further project intended to thrill people and the world,”

“Our fans are very important to us.”

Stephan Winkelmann, President Bugatti Automobiles

Il a donc été décidé de construire une super voiture de sport avec un caractère différent de celui de la Chiron mais qui serait toujours immédiatement reconnaissable comme une Bugatti.

La supercar porte le nom d’Albert Divo, un pilote français qui a remporté deux fois la célèbre course Targa Florio sur les routes montagneuses de la Sicile avec Bugatti à la fin des années 1920.

Heritage Bugatti

Albert Diwo, dès l’âge de 13 ans, a commencé un apprentissage de mécanicien de navire. Un temps pilote, puis mécanicien, puis pilote de course automobile de 1919 à 1939. Dans les années 1920 et 1930, il a piloté pour Sunbeam, Delage, Bugatti, Talbot et Delahaye, six fois vainqueur du « Grand Prix automobile ».

Les Grands Prix automobile trouvent leurs racines dans les courses automobiles organisées en France à partir de 1894. Ces courses ont rapidement évolué de simples épreuves de vitesse d’une ville à l’autre, à des défis d’endurance pour les voitures et les pilotes. Alors que les progrès et la concurrence permirent d’atteindre bientôt des vitesses supérieures à 160 km/h, obligeant les organisateurs et les autorités à organiser ces événements très populaires sur des circuits fermés.

La plupart des courses se dérouleront dorénavant sur des voies publiques fermées dont le tracé forme une boucle : c’est le cas au Mans en 1906, ainsi que pour la Targa Florio où les trois tours de 150 km sont tracés sur les routes siciliennes, et pour les 75 miles du Kaiserpreis de 1907, lequel se court sur un parcours dans les montagnes Taunus. Les seules exceptions sont l’utilisation de l’ovale de Brooklands en Angleterre en 1907, l’Indianapolis Motor Speedway, construit en 1909 et utilisé lors de la première course des 500 miles d’Indianapolis en 1911, puis l’Autodromo Nazionale di Monza, en Italie, ouvert en 1922, et l’autodrome de Linas-Montlhéry en France, ouvert en 1924.

De nos jours, et depuis 1950, le terme « Grand Prix » est principalement associé aux Grand Prix de Formule 1 de par leur notoriété.

En 1922, le pilote Albert Diwo participe au RAC Tourist Trophy sur la ‘Snaefell Mountain Course’ sur l’île de Man.

Diwo a remporté sa première victoire en Grand Prix pour Sunbeam au Grand Prix d’Espagne à l’Autódromo de Sitges-Terramar, à une quarantaine de kilomètres de Barcelone, en Espagne, en 1923. En tant que pilote pour Delage, il a terminé deuxième derrière Giuseppe Campari au Grand Prix d’Europe à Lyon en 1924.

En 1925, Albert Diwo remporte deux Grands Prix pour Delage. En juillet, il remporte le Grand Prix de France à l’Autodrome de Linas-Montlhéry après avoir repris la voiture de course de son coéquipier Robert Benoist. En septembre, il a partagé la victoire avec son coéquipier André Morel au Grand Prix de San Sebastian au Circuito Lasarte. Le 22 août 1925, le premier grand duel a eu lieu à la course de Klausen sur la route du col de Klausen, que le comte italien Giulio Masetti a remporté sur sa voiture de Grand Prix Sunbeam avec un moteur de deux litres contre le Français avec son Delage avec un moteur de cinq litres. De 1922 à 1934, la course Klausen a été considérée comme la course de montagne la plus difficile et la plus prestigieuse d’Europe.

Avec un Talbot 700, Diwo a gagné la Coupe du Salon à Montlhéry en 1926. En 1927, il termine troisième au Grand Prix RAC à Brooklands, également avec un Talbot 700, et premier à la course des voitures de course sans formule à Montlhéry.

Après le retrait des marques Talbot-Darracq et Delage, Divo est d’abord en pause, puis rejoint l’équipe de l’usine Bugatti en 1928.

En 1928 et 1929, Diwo pilote la Bugatti T35 à la victoire au Targa Florio.

Il a participé à de nombreuses courses en Angleterre et en Irlande. Soi-disant à cause de la prononciation plus facile dans ces pays, il a fait changer l’orthographe de son nom en Divo en 1928.

La pilote Janine Jennky a été sa compagne et courait également pour Bugatti.

July 1928, in the touring class, the most formidable cars were Robert Laly’s 3-litre Ariès, Henri Stoffel’s 5-litre Chrysler and two cars Georges Irats. The start was given by Albert Divo, and almost immediately, Louis Chiron (Bugatti) took the lead, followed by Madame Jennky (Bugatti). In the touring class, Robert Laly (Ariès) was soon engaged in a duel with Michel Dore’s Corre la Licorne.



During a stop on Chiron’s part, Madame Jennky took the lead, and the former, having given chase, had to retire on the 22nd lap. In the meantime, Laly (Ariès) was never headed and finally finished as winner of the Cup presented by the Matin, while Madame Jennky won the Burgundian Club’s Cup.

via motorsportmagazine.com

Le pilote Divo a pris la troisième place à Spa en 1930. Jusqu’en 1933, il a participé à d’autres courses pour Bugatti avec les types 51, 53 et 54, ainsi qu’à des courses de côte avec les types 45 et 47.

Divo a définitivement célébré son plus grand succès avec Bugatti, dont la domination du Targa Florio a commencé en 1925. La légendaire Targa Florio, organisée chaque année jusqu’en 1977 sur un circuit de montagne en Sicile, fut certainement l’une des courses d’endurance les plus ardues de son temps. Bugatti a remporté la course cinq fois de suite avec la Type 35.

Plus tard, Albert Divo a travaillé comme directeur de course chez l’équipementier Castrol, et il devient membre fondateur du Club International des Anciens Pilotes de Grand Prix F1.

Albert Divo est membre fondateur du Club International des Anciens Pilotes de Grand Prix F1 en 1962 à Villars-sur-Ollon, en Suisse.

Design Bugatti Divo

Bugatti Divo - 2018 - sketch design - front - rear
Bugatti Divo – 2018 – sketch design – front – rear

Avec la Divo, la marque de luxe française, Bugatti, a mis au point une supercar radicale extrapolée de la Bugatti Chiron, qui s’inspire du concept-car Bugatti Vision Gran Turismo, étude qui s’inspirait de la Type 57.

L’aérodynamique du modèle a été affinée de façon intensive et les réglages de la suspension et du châssis ont été modifiés. Par conséquent, la Divo est 35 kilogrammes plus léger et a 90 kilogrammes de plus de force d’appui que la Chiron. L’accélération latérale de la Divo a été portée à 1,6 g. Sa vitesse maximale est de 380 km/h.

Bugatti Divo - 2018 - sketch design - side-face
Bugatti Divo – 2018 – sketch design – side-face

“The modern interpretation of coachbuilding gave us engineers new freedom,” 

“The step that we have taken with the Divo in terms of agility and high-performance cornering dynamics can be compared with the overall development from the Veyron to the Chiron.“

Stefan Ellrott, Head of Technical Development, Bugatti

Le Divo représente l’interprétation moderne de la tradition de carrosserie de la marque (coachbuilding).

Bugatti coachbuilding

Avec la Divo, Bugatti renoue avec sa tradition de carrosserie.

Alors que les véhicules d’Ettore Bugatti des années 1920 représentaient la légèreté et l’innovation technique, c’est son fils Jean qui a fait des carrosseries Bugatti des années 1930 des icônes de leur époque. Aujourd’hui encore, les créations de Jean incarnent l’âge d’or de la carrosserie française. A leur manière, père et fils ont tous deux contribué au mythe très particulier de la marque Bugatti.

Au milieu des années 1920, Ettore Bugatti impliqua de plus en plus son fils dans les affaires de l’entreprise et c’est Jean qui développa les concepts de carrosserie Bugatti, d’abord pour la Type 41 Royale et, à partir de 1926, également pour la Type 40. Jusqu’alors, les cabriolets et coupés sport deux et quatre places avaient été réalisés par des carrossiers tels que Gangloff ou Lavocat & Marsaud. Afin de réaliser ses idées, Jean a engagé les services du talentueux body designer Joseph Walter.

C’est Walter qui a mis en pratique les idées de Jean et a développé la tradition classique de la construction d’autocars Bugatti avec les carrosseries Grand Sport pour les types 40 et 43 jusqu’aux carrosseries Type 57 des années 1930. Pour le Type 57, différentes carrosseries telles que Stelvio, Aravis, Galibier, Ventoux ou Atalante peuvent être commandées en option d’usine. Les créations les plus connues de Bugatti sont sans conteste le Type 50, le roadster Type 55 et le Type 57SC Atlantic.

Un programme aérodynamique sophistiqué permet d’optimiser le refroidissement du véhicule et d’augmenter la force d’appui de 90 kg.

Les propriétés aérodynamiques de la Divo ont été améliorées par un travail de détail considérable.

Le capot avant est équipé de prises d’air qui réduisent la surface effective de la section transversale du véhicule tout en assurant une meilleure circulation de l’air à l’avant et en augmentant l’efficacité aérodynamique. Un « rideau d’air », Air Curtain, optimisé permet une meilleure circulation de l’air sur les parties avant et arrière des côtés de la voiture.

Le spoiler avant, de conception nouvelle et large, fournit une plus grande force d’appui et guide plus d’air vers les entrées d’air avant.

Bugatti Divo - 2018 - radiator grill / calandre
Bugatti Divo – 2018 – radiator grill / calandre

Le système de refroidissement reçoit donc un débit massique plus élevé et les performances globales de refroidissement sont améliorées.

Les freins sont refroidis par quatre sources d’air indépendantes de chaque côté du véhicule : l’air s’écoule de la zone haute pression au-dessus du pare-chocs avant, les entrées sur les ailes avant, une entrée sur le radiateur avant et les diffuseurs devant les pneus.

Les palettes dirigent l’air froid de ces zones sur les disques de frein. Un bouclier thermique transporte l’air chaud à travers les roues. Cela signifie que les freins ne surchauffent pas et que la température des pneus est toujours maintenue dans la plage optimale. Ce système, qui est déjà utilisé sur le Chiron, reçoit un soutien supplémentaire grâce au vide généré par le rideau d’air sur les pneus dans le cas de la Divo. De plus, les passages de roues sont ventilés par des lamelles sur les ailes.

Bugatti Divo - 2018 - roof top / toit
Bugatti Divo – 2018 – roof top / toit

Le toit de la Divo a été conçu pour former une entrée d’air NACA (National Advisory Committee for Aeronautics), une entrée d’air à débit optimisé.

entrée d’air NACA ?

L’entrée d’air NACA développée par l’institut derecherches aéronautiques des Etats Unis a été spécialement étudiée pour offir la moindre traînée tout en permettant une très bonne aspiration de l’air. Elle est bien plus aérodynamique qu’une simple écope.

« Il peut sembler surprenant qu’un « trou » le long d’un flanc de fuselage soit plus efficace qu’une écope pour y faire entrer de l’air. Cependant, la forme particulière de l’entrée d’air NACA permet une succion vers l’intérieur. Ne dépassant pas, sa trainée est très limitée. C’est pour cette raison qu’elle est adoptée en aviation grandeur ou sur certaines voitures de sport. Son principal inconvénient est d’être un peu plus difficile à réaliser puisque sa section est aussi importante que l’ouverture. »

Berlivet, via A.M.C. MACH2
Bugatti Divo - 2018 - top view zoom - under the hood - W16 - engine / moteur
Bugatti Divo – 2018 – top view zoom – under the hood – W16 – engine / moteur

L’entrée d’air NACA sur le toit de la Bugatti Divo crée une connexion optique avec la sortie d’air au centre du capot avant et guide l’air vers l’aileron arrière. Le fait que la ligne centrale s’étende de l’avant sur le toit jusqu’à l’aileron arrière n’est pas seulement une réminiscence du passé légendaire de Bugatti, mais aussi une fonction. Cette configuration empêche les tourbillons d’air de se former au-dessus du véhicule, créant des turbulences sur l’aileron arrière.

En combinaison avec le couvercle du compartiment moteur spécialement conçu, ceci assure un débit massique d’air très élevé dans le compartiment moteur, jouant un rôle clé dans la gestion de la température dans cette zone du véhicule.

L’arrière de la Divo est équipé d’un nouveau spoiler aileron arrière réglable en hauteur, qui fonctionne comme un frein à air lorsqu’il est tourné vers l’avant et est réglé sur différents angles pour les différents modes de conduite.

On appelle également ‘spoiler’ un aileron monté à l’avant ou à l’arrière d’une voiture servant à augmenter l’appui au sol des pneumatiques. Cette notion est prise au domaine de l’aéronautique. Dans ce cas, le spoiler « détruit » la portance et crée une déportance (portance négative).

Bugatti Divo - 2018 - rear spoiler wing / aileron arrière
Bugatti Divo – 2018 – rear spoiler wing / aileron arrière

Le spoiler arrière de la Divo a une largeur de 1,83 mètres, soit un gain en largeur de 23 % par rapport à celui de la Chiron.. Le spoiler plus large améliore l’efficacité et se traduit par une meilleure performance des freins à air ainsi qu’une plus grande force d’appui (downforce).

La downforce est également renforcé par le diffuseur arrière qui a été entièrement redessiné pour une plus grande efficacité et qui peut accueillir quatre sorties d’échappement.

L’appui total généré est de 456 kg, soit 90 kg de mieux que sur la Bugatti Chiron.

Design extérieur Bugatti Divo

Bugatti Divo - 2018 - front face / face avant
Bugatti Divo – 2018 – front face / face avant

New progressive design language

Le nouveau langage de design progressif souligne les valeurs intérieures de la Divo.

“The Divo is a further example of our design philosophy ‘Form follows Performance‘. In this case, the engineers and designers aimed to create a vehicle focusing on cornering speeds and lateral dynamics,”

“The Divo project was also a welcome opportunity for our team to add a modern chapter to the coachbuilding story of Bugatti which had been so successful in the early years of the brand.”

“Our task was to develop a vehicle which would look different from the Chiron but still be immediately recognizable as a Bugatti,”

“For us designers, this meant that the three key style elements of Bugatti had to remain in place: the horseshoe-shaped front grille, the typical Bugatti signature line along the sides of the vehicle and the characteristic fin that defines the longitudinal axis of the car when viewed from above, which was derived from the Type 57 Atlantic.”

Achim Anscheidt, Director of Design of Bugatti Automobiles
Bugatti Divo - 2018 - front face / face avant - zoom
Bugatti Divo – 2018 – front face / face avant – zoom

Le team design a poursuivi l’évolution des éléments de conception de la Divo conformément au cahier des charges et a réinterprété la philosophie de conception ‘Form follows Performance’.

La carroserie extérieure de la Divo a été conçue sans compromis pour mettre l’accent sur l’accélération latérale. L’objectif principal était d’atteindre une efficacité aérodynamique et thermodynamique optimale.

Bugatti Divo - 2018 - front side-face / profil avant
Bugatti Divo – 2018 – front side-face / profil avant

En même temps, la Divo représente une nouvelle approche stylistique que l’équipe de design a développée spécialement pour une coachbuilt Bugatti et qui se distingue des autres productions de la marque.

La ligne latérale plus mince de la Divo donne au véhicule une allure plus basse et plus longue. Les nouvelles proportions permettent une division visuelle horizontale du corps, qui est renforcée par un agencement spécial de couleurs.

Bugatti Divo - 2018 - side-face / profil
Bugatti Divo – 2018 – side-face / profil

La partie supérieure, plus élégante, est peinte avec une finition mate dans une couleur argentée ‘Titanium Liquid Silver’ développée spécialement pour la Divo. Cela sous-tend efficacement la forme sculpturale et musculaire de la voiture. Les longues zones bombées avec leurs surfaces lisses le long du montant C et les parties latérales arrière déplacent optiquement la cabine du conducteur vers l’avant.

Bugatti Divo - 2018 - rear side-face / profil arrière
Bugatti Divo – 2018 – rear side-face / profil arrière

Cela donne à la Divo un aspect extrêmement dynamique, même lorsque le véhicule est à l’arrêt.

La partie inférieure des flancs est plus fonctionnelle et technique, ce qui renforce l’apparence de la voiture et lui donne une position de confiance sur la route. Cette section présente des fibres de carbone exposées teintées dans une teinte bleue petroleum blue shade, ‘Divo Carbon’, développé spécialement pour ce modèle.

Une architecture entièrement nouvelle a été développée pour l’avant de la voiture. Il y a des entrées d’air supplémentaires pour le refroidissement des freins.

Bugatti Divo - 2018 - front light
Bugatti Divo – 2018 – front light

Les nouveaux feux avant orientés verticalement avec feux diurnes sur le bord extérieur donnent à chaque fois à la Divo un aspect plus large. Avec une ouverture légère qui n’est que de 35 millimètres , les phares à LED extrêmement compacts et légers entrent dans une nouvelle dimension technique.

Une animation lumineuse développée spécialement pour la Divo souligne la signature distinctive de la face avant. La division horizontale en une partie inférieure en carbone et une partie supérieure en argent mat fait également paraître la Divo plus basse et souligne l’impression optique de largeur.

Bugatti Divo - 2018 - rear light
Bugatti Divo – 2018 – rear light

L’un des points forts à l’arrière du véhicule est sans conteste le nouveau feu arrière tridimensionnel très sophistiqué. Il s’agit en fait d’une partie de la calandre arrière, qui est en partie produite par un procédé d’impression 3D et possède des ailettes légères spéciales de différentes tailles. Au total, 44 de ces ailerons s’allument, formant le feu arrière de la Divo. Au bord extérieur, les pièces s’élargissent, créant une lumière plus intense. Vers le centre du véhicule, elles sont plus étroites, ce qui entraîne une décoloration progressive de la lumière. Le résultat est une apparence frappante et inédit.

Bugatti Divo - 2018 - rear face / face arrière - zoom
Bugatti Divo – 2018 – rear face / face arrière – zoom

Le jeu de couleurs bicolores intensifie également l’impression de force créée par l’arrière. Les ailes sont peintes en ‘Titanium Liquid Silver’ avec une finition mate et se distinguent optiquement des parties qui contrôlent le flux d’air à l’arrière.

Les sorties d’air, le becquet arrière et le diffuseur ont une finition carbone.

Bugatti Divo - 2018 - rear face / face arrière
Bugatti Divo – 2018 – rear face / face arrière

La teinte ‘Divo Racing Blue’, un bleu turquoise brillant développé spécialement pour la Divo, souligne le caractère tridimensionnel des trois surfaces menant aux entrées et sorties d’air à l’avant, sur les côtés et à l’arrière, créant des effets de contraste dynamiques.

Design intérieur Bugatti Divo

Bugatti Divo - 2018 - seats / sièges
Bugatti Divo – 2018 – seats / sièges

Le caractère technique de l’agencement des couleurs et des matériaux utilisés pour l’extérieur se poursuit à l’intérieur. Une version mate de la fibre de carbone haute brillance exclusive utilisée à l’extérieur se trouve à l’intérieur.

Les effets de couleur de la teinte carbone et de la peinture extérieure sont reflétés à l’échelle 1:1 par la teinte « Divo Grey » foncée de l’Alcantara à l’intérieur, ce qui crée un contraste subtil avec les surfaces gris anodisé et sablé des pièces métalliques.

La « Divo Racing Blue » est également utilisé comme ton de cuir Alcantara à l’intérieur, où il joue un rôle particulier en offrant une fente optique dans les surfaces intérieures. Cette couleur est utilisée presque partout dans la section du conducteur, alors qu’elle n’offre qu’une sélection d’accents dans la section du passager la plus sombre.

Un autre lien stylistique entre l’intérieur et l’extérieur est créé par les garnitures de porte et les zones d’assise, qui présentent une structure tridimensionnelle brodée avec une configuration algorithmique, réinterprétant la structure de la calandre et des feux arrière.

Les innovations techniques à l’intérieur comprennent les sièges, qui non seulement présentent un nouveau design, mais offrent un meilleur soutien latéral.

Bugatti Divo - 2018 - interior / intérieur
Bugatti Divo – 2018 – interior / intérieur

Le volant est en partie recouvert d’Alcantara et a des palettes plus grandes fixées fermement des deux côtés de la roue. Grâce à des accoudoirs plus grands et des supports de mollets, la console centrale assure un plus grand confort.

Moteur Bugatti Divo

Bugatti Divo - 2018 - top under the hood - W16 - engine / moteur
Bugatti Divo – 2018 – top under the hood – W16 – engine / moteur

Le moteur est composé de 16 cylindres en W, quadri-turbo de 8 litres de cylindrée, associé à une boîte à double embrayage munie de 7 rapports. L’ensemble délivre 1500 ch.

Under the hood moteur Bugatti W16

A l’époque de la présentation de la Bugatti Chiron, afin d’atteindre une augmentation de la puissance de 25 % par rapport au modèle précédent, quasiment chaque pièce dans le moteur a été modifiée et développée à neuf. En conséquence, le moteur W16 de la Bugatti Chiron atteint une puissance extraordinaire de 1500 ch avec sa cylindrée de 8 litres. Le moteur atteint le couple maximal de 1600 Nm grâce à une suralimentation développée en interne par Bugatti. Les 4 turbocompresseurs commutés en deux temps garantissent déjà à 2000 tours le couple maximal qui est maintenu à ce niveau jusqu’à 6000 tours. Il en résulte une accélération extraordinaire qui ne trouve sa fin qu’une fois les 400 km/h largement dépassés.

Les turbos ont été agrandis, fournissant le total de 1600Nm de couple de 2000 à 6000tr/min. En-dessous de 3800tr/min, seulement deux turbos sont utilisés. La toute nouvelle monocoque en carbone fait appel à 10 radiateurs au total.

Avec 5 modes de conduite influant sur la rigidité des suspensions, la direction et la gestion moteur, la Bugatti Chiron se veut tantôt docile, tantôt bestiale via les modes Lift, Auto, Autobahn, Handling & Top Speed.

Le 0 à 100 km/h serait désormais effacé en 2,5 s, le 0 à 200 se contenterait de 6,5 s et le 0 à 300 km/h n’exigerait plus que 13,6 s. Quant à la vitesse de pointe, elle est limitée à 380 km/h en mode « normal » et peut grimper jusqu’à 420 km/h.

« C’est dans la nature de l’homme que de vouloir franchir des limites et atteindre des nouveaux records de performances : courir plus vite un 100 m sprint, s’envoler encore plus loin dans l’espace ou encore découvrir des mondes inexplorés. C’est cette aspiration qui nous pousse en avant chez Bugatti. Nous nous efforçons de sublimer la perfection et la Chiron en est le résultat. Bugatti a une fois encore repoussé les limites de la physique. Il n’y a aucun domaine dans lequel nous n’ayons pas fait de progrès significatifs. »

Wolfgang Dürheimer, Président (2016) Bugatti Automobiles
Bugatti Chiron – 2016 – W16 – engine / moteur
Bugatti Chiron – 2016 – W16 – engine / moteur

Bugatti utilisent un moteur W16 issu de moteurs VR6 de leur groupe mère Volkswagen. Un W16 est un moteur à combustion constitué de 16 cylindres disposés en « W ». Les moteurs W16 des Bugatti Veyron sont constitués de deux blocs V8 disposés à 90° sur le même vilebrequin.

Moteur VR6

Le VR6 est un moteur automobile six-cylindres en V avec un angle très fermé de 15°. Inventé à partir de 1915 par Vincenzo Lancia, le fondateur du constructeur automobile italien Lancia, il est développé par Volkswagen. La dénomination utilise le ‘V’ pour « moteur en V », le ‘R’ venant de l’allemand ,Reihenmotor’ qui veut dire « moteur en ligne ». La technologie VR existe également en 5, 8, 12 et 16 cylindres.

Chassis Bugatti Divo

Bugatti Divo - 2018 - top - side-face / profil
Bugatti Divo – 2018 – top – side-face / profil

L’objectif principal des travaux de développement de châssis était d’améliorer la dynamique de virage ; la Divo se devait être ‘to be sharper, more agile and more nimble’.

Pour ce faire, le carrossage a été augmenté.

carrossage ?

Le carrossage accentue ou diminue la dissymétrie des contraintes dans l’aire de contact du pneu avec le sol, en augmentant la largeur de bande de roulement en contact effectif avec le sol. Le carrossage négatif génère un effort de poussée transversale orienté vers l’intérieur, opposé en sens à la force centrifuge en virage, ce qui favorise le maintien du pneu sur sa trajectoire.

L’angle de carrossage se définissant par rapport à la verticale et non par rapport au châssis, la prise de roulis et le pompage tendent à le réduire en dynamique.

Le train avant des Bugatti se caractérisait par un important carrossage positif. Le train arrière des propulsions modernes a souvent un carrossage négatif. La Bugatti Type 35 a un carrossage positif à l’avant.

En rallye, sur les tractions le carrossage statique avant atteint -2° à -2° 30′. Sur circuit, il peut atteindre -4° sur tractions.

Bugatti Divo - 2018 - front wheel
Bugatti Divo – 2018 – front wheel

Par conséquent, la vitesse maximale de la Divo est de 380 km/h. Contrairement à la Chiron, il n’y a donc pas de mode Top Speed.

En ce qui concerne l’accélération latérale, la Divo atteint 1,6 g. Ces seuls changements assurent une expérience de conduite sensiblement différente sur les routes sinueuses. Pour info, Une Bugatti Veyron passant de 0 à 100 km/h en 2,4 s atteint 1,55 g.

La direction et la suspension ont été réglés pour assurer une réponse plus directe et un comportement de conduite nettement plus sportif dans tous les modes (EB, Autobahn et Handling).

La Divo est 35 kg davantage plus léger que le Chiron. La réduction de poids est le résultat d’un certain nombre de modifications de conception, y compris de nouvelles roues légères et un couvercle du intercooler fabriqué en fibre de carbone.

Le poids a également été économisé par la fixation des volets du diffuseur avant, une réduction de la quantité de matériau isolant utilisé et l’installation d’un système de sonorisation plus léger. Afin de réduire le poids, les compartiments de rangement sur la console centrale et dans les garnitures de porte ont également été supprimés.

Bugatti annonce que la Divo peut parcourir le circuit de Nardò en huit secondes (!) plus vite que la Chiron.

Nardò Technical Center: Performance, Testing, Fascination

There are not many places where you can test the performance of our models under extreme conditions. With more than 20 test tracks and facilities, the Nardò Technical Center in southern Italy certainly belongs to one of those places.

Le circuit de Nardò Technical Center est principalement constitué d’un anneau de vitesse circulaire de 4 km de diamètre et 12,5 km de circonférence et il possède quatre pistes pour les voitures et les motos, d’une largeur totale de 16 m, et une piste intérieure séparée de 9 m de large pour les camions.

Le banking (inclinaison) des pistes pour voitures et motos permet de rouler jusqu’à 240 km/h sans avoir besoin de tourner le volant du véhicule pour garder sa trajectoire. En résumé, chaque piste possède une « vitesse neutre » propre qui permet de piloter les véhicules comme sur une ligne droite. Au dessus de la vitesse neutre, les pilotes doivent agir sur le volant. Par exemple, lorsque le roadster Koenigsegg CCR a battu le record de vitesse du circuit de Nardo pour un véhicule de série, le volant était braqué à un angle de 30°.

Depuis lors, ce record de vitesse a été battu par la Bugatti Veyron sur la piste d’essai privée Ehra-Lessien du Groupe Volkswagen en Allemagne, et le CCR ne détient donc que le record de vitesse sur le Nardò Ring avec 388 km/h. Capable d’atteindre des vitesses en courbe plus élevées, la Chiron Sport est plus rapide de 5 secondes au tour que sa version « standard » sur le circuit d’essai de Nardò (!) …et Buggati annonce que sa Divo parcoure le circuit de Nardò en huit secondes (!) plus vite que la Chiron.

Bugatti Divo: World Premiere

Bugatti presented its latest model as a world premiere. With the Divo, the French luxury brand has developed a super sports car tuned for agility, nimbleness and optimum handling performance on winding roads. The aerodynamics of the model have been intensively fine-tuned and the suspension and chassis settings have been modified. As a result, the Divo is 35 kilograms (77 lbs) lighter and has 90 kilograms (198 lbs) more downforce than the Chiron. The lateral acceleration of the Divo has been boosted to 1.6g.

Source et images :
Bugatti Automobiles


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *