F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - front / avant - Live reveal

SF90 : 2019 Scuderia Ferrari [1.6L V6 Turbo Power Unit 064] #essereFerrari

15/02/2019 - ELJ Team Principal DESIGNMOTEUR - Sport -

En direct de Maranello (Modena), 15 febbraio 2019, Scuderia Ferrari a présenté aujourd’hui à 10h45 la livrée de la monoplace engagée en F1 pour la saison 2019, en passant célébrant les 90 années d’existence/essere della Scuderia Ferrari. Rosso & Nero sont les couleurs sur la carrosserie de la SF90 au bloc moteur 1.6L V6 Power Unit. Débrief.

View this post on Instagram

Team work! #essereFerrari #SF90 #ScuderiaFerrari

A post shared by Scuderia Ferrari (@scuderiaferrari) on

Si alza il sipario sulla nuova Rossa.

Ci sono tutti: dirigenti, piloti, autorità, in prima fila per la presentazione ufficiale della Ferrari SF90 che correrà per il Mondiale di Formula 1 2019.

L’evento battezzato ‘#essereFerrari’, introduce ai tifosi la monoposto

« E’ un giorno speciale. Sono emozionato e orgoglioso di guidare il team ».

Cosa vuol dire #essere Ferrari? « Competizione, eccellenza, dovere di perseverare la tradizione di Enzo Ferrari »

Mattia Binotto, Team Principal della Scuderia Ferrari

Design Ferrari SF90

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - front-face / face avant
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – front-face / face avant

La SF90 (code 670) est la soixante-cinquième monoplace construite par Ferrari pour participer au championnat du monde de Formule 1.

Fondata da Enzo Ferrari nel 1929 come reparto corse dell’Alfa Romeo e diventata indipendente, Scuderia Ferrari, nel corso dei decenni si è imposta come una delle più note e titolate squadre nel panorama dell’automobilismo sportivo mondiale.

La dénomination SF pour Scuderia Ferrari, et le nombre 90 indique le nombre d’années d’existence de l’écurie / essere della scuderia.

90 tonalità di rosso!?

La livrée est inédite. Sur fond noir, de rouge, en teinte mate !

Le ton/tone de la couleur/color donne toujours le ton, car le fameux rouge, rosso, n’est pas le même rouge d’année en année comme on le reconnaît facilement aux véhicules exposés dans le musée Ferrari.

Nous découvrons encore et encore des nuances dans le ton, parfois plus clair, parfois plus sombre, tantôt des nuances de teintes, tantôt même dans l’aspect métallique, tantôt plus brillant, tantôt davantage mat.

SF90 F1 2019

La voiture a été produite sur la base de la nouvelle réglementation, qui a nécessité diverses modifications par rapport à la voiture 2018.

Parmi les changements, il y a ceux des ailes avant et arrière. L’aile avant est plus large et présente des profils aérodynamiques plus simples, tandis que l’arrière est plus large et plus haut.

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - front side-face / profil avant
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – front side-face / profil avant

Dans le détail, l’aileron avant est l’un des composants les plus importants de la voiture, dans la mesure où non seulement cela produit de l’appui vers l’avant, mais elle conditionne également la qualité du flux d’air vers l’arrière, ce qui est un facteur clé pour obtenir un aérodynamisme efficace.

La réglementation de 2019 exige une simplification de l’aile avant.

Sa largeur est portée à 2 mètres, ce qui correspond exactement à la voie/largeur de la voiture, alors que le nombre d’éléments horizontaux ne peut dépasser cinq. Les éléments verticaux aux extrémités de l’aile ne sont plus autorisés et la géométrie des embouts a été simplifiée.

L’objectif serait de ne plus favoriser l’aérodynamisme ‘outwash’ qui prévaut en F1 depuis 2009 environ, où l’aile dirige une plus grande proportion du flux d’air vers l’extérieur de la carrosserie plutôt que sous le plancher.

Une partie très importante de l’aile avant est la conception des embouts extérieur. La plaque d’extrémité sert à rediriger le flux d’air autour des pneus avant. En effet, les pneus ne sont pas vraiment conçus pour être aérodynamiquement efficaces et peuvent créer donc beaucoup de résistance. En dirigeant le flux d’air en sens inverse autour des pneus avant, cela minimise la résistance à la traînée produite et permet au flux d’air de continuer à retourner vers les sidepods et le fond plat de la monoplace. Le volet supérieur et le volet principal aident également à diriger le flux d’air sur les pneus avant, réduisant ainsi la traînée et produisant un flux d’air vers le reste de la voiture.

Le tourbillon de l’extrémité de l’aile avant et le sillage des roues avant sont les choses les plus importantes à contrôler en aérodynamique F1.

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - side-face / profil
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – side-face / profil

Le capot moteur de la nouvelle F1 Ferrari 2019 est considérablement plus étroit afin d’améliorer l’efficacité aérodynamique de la voiture.

Les travaux de peaufinage des composants du moteur et le déplacement de certains de ses accessoires ont permis de réduire l’encombrement au sol et d’obtenir une carrosserie beaucoup plus compacte.

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - front side-face / profil avant - Live reveal
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – front side-face / profil avant – Live reveal

La hauteur des bargeboards a été réduite, tandis que la conception du ‘brake duct’ (conduit de frein) avant a été simplifiée.

Les ‘brake ducts’ sont un composant très important sur une voiture de Formule 1. Ils sont conçus pour refroidir les disques de frein en carbone qui peuvent atteindre des températures de plus de 1000° Celsius. Au fil des ans, la forme des conduits d’air avant est devenue extrêmement sophistiquée et ils ont évolué pour jouer également un rôle aérodynamique. En 2019, il s’agit d’un autre élément qui a été simplifié dans la réglementation.

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - front / avant - Live reveal
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – front / avant – Live reveal

Les bargeboards sont les ailettes latérales qui, sur une voiture de Formule 1 actuelle, aident à diriger le flux d’air vers certaines zones spécifiques de la voiture.

Les règles introduites pour la saison 2019 ont limité les options de conception dans ce domaine, en réduisant l’espace disponible.

La hauteur maximale des bargeboards passe de 475 millimètres à 350 millimètres au-dessus du plan de référence.

La réglementation 2019 de la Formule 1 prévoit une augmentation du poids de la voiture de 10 kilos, passant de 733 à 743 kg.

La réserve de carburant pour la course augmente de 5 kg, passant de 105 à 110 kg.

Le poids minimum d’un conducteur, y compris l’équipement et le siège, est fixé à 80 kilos. Pour les conducteurs qui n’atteignent pas ce minimum, leur voiture doit être lestée, poids ajouté qui ne doit être installée que dans le poste de pilotage.

Moteur Ferrari SF90

F1 2019 - SCUDERIA FERRARI SF90 - side-face / profil - Live reveal
F1 2019 – SCUDERIA FERRARI SF90 – side-face / profil – Live reveal

La SF90 est la sixième voiture construite pour l’ère hybride actuelle de la Formule 1, qui a débuté en 2014.

Tech F1 - infographic schéma - 2014 - engine / moteur - Power Unit
Tech F1 – infographic schéma – 2014 – engine / moteur – Power Unit

Un Power Unit de Formule 1 se compose de six composants.

Il s’agit du moteur à combustion interne, un V6 turbocompressé de 1,6L et deux unités de récupération d’énergie : le MGU-K (Motor Generator Unit-Kinetic) et le MGU-H (Motor Generator Unit-Heat).

Le MGU-K est directement dérivé du système du système KERS, qui récupère l’énergie cinétique au freinage et la stocke, jusqu’à un maximum de 4 MJ dans le bloc batterie.

Le système de récupération de l’énergie cinétique, ou Kinetic Energy Recovery System (KERS) permet de récupérer l’énergie produite lors du freinage de la voiture. Elle est ensuite stockée puis réutilisée pour offrir un gain de puissance.

Today’s ERS has twice the power of KERS (2009. – 2013.) –  120 kW instead of 60 kW – and maximum amount of deployed energy during lap is ten times greater (4MJ instead 0.4 MJ with KERS).

Quant au MGU-H, il récupère l’énergie thermique du turbo.

Un autre élément est la batterie, où l’énergie récupérée est stockée jusqu’à ce qu’elle soit libérée.

Le sixième élément est l’unité de commande électronique.

Under the hood power unit 064 Ferrari

Le bloc 062 produisait 934hp via V6+ERS tech. Pour le bloc Power Unit Ferrari 064 EVO 2019, l’efficacité thermique et mécanique a continué à se développer.

Cet objectif a été atteint en travaillant sur la combustion, la récupération d’énergie et les fluides. L’aménagement du moteur a été développé en team up avec le design générale de la voiture. Le système de stockage d’énergie a réduit son poids et son volume, gagnant ainsi en efficacité.

La power unit è siglata 064: Corrado Iotti, capo dei motoristi, e Guido di Paola, capo progettista, insieme a Enrico Gualtieri hanno sviluppato un’unità che potrebbe essere dotata dei pistoni in acciaio

La solution de fabriquer des pistons en acier (!) ajoute presque 1 kg, mais permet-trait une durabilité extraordinaire à un 6 cylindres qui devra rouler 7 GP en assurant une plus grande capacité à résister dans la chambre de combustion du nouveau carburant Shell.

L’objectif sera d’augmenter la pression dans la chambre de combustion, via une cartographie qui éclaircira le mélange air/essence à la recherche de performance.

Depuis 2014, les motoristes cherchent par tous les moyens règlementaires d’ingénierie/engineer et de design à tirer plus de puissance de leur V6 turbo, selon des limites en quantité d’essence et en débit d’injection fixées par la réglementation. Pour faire progresser les performances d’un moteur à combustion, on joue sur plusieurs paramètres, dont celui de la richesse du mélange air-essence.

Le rapport air/essence qui constitue le mélange air-essence idéal est le rapport stœchiométrique ou point stœchiométrique (se prononce : sto-kio-métric).

C’est le rapport qui assure une combustion complète de l’essence. Il est de 14,7 à 1 en poids, il faut donc 14,7 kg d’air pour brûler complètement 1 kg d’essence.

Dans la réalité, le rapport acceptable doit se situer entre 14,6 et 14,8:1.

Le coefficient d’air Lambda a été retenu pour caractériser le rapport entre le mélange air-essence réellement disponible et la valeur théorique nécessaire (14,7:1).

Idéalement, ce coefficient doit être égal à 1. Un mélange pauvre contient un excédent d’air donc, un coefficient supérieur à 1 ; un mélange riche renferme moins d’air soit, un coefficient inférieur à 1.

Team Scuderia Ferrari 2019

‘The well-known Formula One blogger and insider Leo Turrini, who is notoriously close to anything that has to do with Scuderia Ferrari and is actually considered the unofficial voice of the Maranello team, reports on the latest news regarding the internal staffing changes at Maranello in the wake of the recent leadership changes as the Italian side prepares for the new season.’

Here are some of the most important points indicated by the famous Italian blogger and journalist Leo Turrini on his quotidiano.net blog:

  • engineer Inaki Rueda has been confirmed by Mattia Binotto as the responsible man for strategies for both Sebastian Vettel & Charles Leclerc
  • Laurent Mekies Mekies will be the Maranello team’s sporting director, with one of his main tasks being to oversee regulations
  • Rory Byrne still has a advisory role for chassis/aerodynamics and will continue to be involved in the development of the car.
  • Gino Rosato to continue his activity as Secretary General.
  • Wolf Zimmermann will act as Corrado Iotti’s adviser when it comes to the Ferrari power unit
  • Jonathan Giacobazzi to assume the responsibility of race executive manager and Corradini as the head of mechanics

Celebrating 90 years of the Scuderia



Discovering the SF90

Source et images :
Ferrari
Scuderia Ferrari

Tech textes & quotes via :
quotidiano.net
scuderiafans.com
it.motorsport.com
speedweek.com