Koenigsegg Jesko - 2019 - front side-face / profil avant

Koenigsegg Jesko : megacar à technologie sophistiquée [V8 5.0L twin turbo] pour la performance

18/03/2019 - ELJ Team Principal DESIGNMOTEUR - Auto - ,

La firme Koenigsegg a présenté une toute nouvelle mégacar dénommée Jesko au Salon international de l’automobile de Genève 2019. Equipé d’un bloc moteur V8 5.0L twin turbo, l’auto qualifié par Koenigsegg de Megacar est défini comme le moteur de production le plus puissant au monde, associé à une boite de vitesse high-tech ultra légère et un châssis disposant de technologie comme en F1. On a donc là une Megacar surpassant record après record et mettant en valeur artisanat et industrie de pointe, entre course à la puissance, à l’efficience, à la légèreté et robustesse/flexibilité du matériaux.

Koenigsegg ?

La Koenigsegg CC, premier prototype roulant, est finalement présenté en mai 1997 dans le cadre du Festival de Cannes. L’automobile star suédoise reçoit accueil favorable, mais cinq ans de mise au point seront encore nécessaire.

Conscient qu’il reste à se forger une image auprès des amateurs de supercars, la petite entreprise, basée à Ängelholm, décide de se frotter au record du monde de vitesse pour voiture de route.

À force de développements, Koenigsegg s’est payé le luxe de dépasser la reine Bugatti Veyron. En 2007, la CCXR, version ultime propulsée par un V8 à double compresseur alimenté au Super­éthanol E85, affiche rien moins que 1018 ch. Elle est chronométrée à 418,11 km/h !

C’est ainsi que Koenigsegg est entré rapidement dans le monde exclusif de automobile de haute performance qualifé parfois d’hypercar ou de Megacar surpassant record après record et mettant en valeur l’artisanat et l’industrie de pointe, entre course à la puissance, à l’efficience, à la légèreté et robustesse/flexibilité du matériaux.

Moteur Koenigsegg Jesko

Koenigsegg Jesko - 2019 - V8 5.0L - engine / moteur - Gims Swiss - photo by Keno Zache
Koenigsegg Jesko – 2019 – V8 5.0L – engine / moteur – Gims Swiss – photo by Keno Zache

Les premiers efforts de Koenigsegg en matière de développement de moteurs ont connu un tel succès que l’entreprise s’est vue décerner un record mondial Guinness. La Koenigsegg CC8S a remplacé la McLaren F1 en tant que voiture dotée du moteur de production le plus puissant au monde.

Le moteur Koenigsegg suivant a réalisé un exploit similaire lorsque le CCR a battu le record du monde de vitesse de production de la F1 McLaren. En 2014, nous avons annoncé le Koenigsegg One:1 avec un V8 biturbo produisant 1 360 ch, assez pour faire du One:1 la première voiture de série de l’histoire avec un rapport puissance/poids de 1:1.

Jesko – la toute nouvelle mégacar de Koenigsegg – est propulsée par un nouveau moteur V8 biturbo de 1280 ch (1600 ch sur E85) qui bénéficie d’importants changements au moteur Agera qu’il remplace.

  • Gasoline: 955 kW (1280 hp) at 7800 rpm, redline at 8500 rpm.
  • E85: 1195 kW (1600 hp)
  • Torque: 1000 Nm from 2700 to 6170 rpm
  • Max torque: 1500 Nm at 5100 rpm

Under the hood moteur Koenigsegg Jesko

Le vilebrequin V8 le plus léger du monde est au cœur du nouveau moteur. Ne pesant que 12,5 kilos, le nouveau vilebrequin plat à 180 degrés de Koenigsegg permet à Jesko de produire plus de puissance, avec une plus grande efficacité, tout en atteignant un régime limite de 8500 tr/min plus élevé.

Le vilebrequin est fraisé par une petite maison de fabrication située dans le sud de la Suède. Il est fabriqué d’une seule billette d’acier massif selon la conception interne de Koenigsegg.

La conception à plan plat permet un allumage uniforme sur les bancs moteurs et un son encore plus viscéral du moteur. Koenigsegg a contré la tendance des moteurs à plat à une plus grande vibration en concevant de nouvelles bielles et de nouveaux pistons super légers.

Les bielles ont été conçues par l’architecte moteur de Koenigsegg, Thomas Johansson. Les bielles sont fabriquées en acier suédois haut de gamme. Avec seulement 540 g – boulons inclus – ils sont aussi légers que les générations précédentes en titane, mais encore plus résistants.

La face incurvée du piston forme la chambre de combustion de manière à réduire la pression de pointe tout en maintenant une pression moyenne élevée. Le revêtement céramique sur la face frontale du piston évite les points chauds et la détonation lorsque le moteur tourne à pleine puissance. Le piston ne pèse que 290 grammes. Le poids minimal est important car les moteurs Koenigsegg ont une très longue course et à 8500 tr/min, l’efficacité du mouvement devient critique.

F1 Tech via Grainger & Worrall

La culasse du moteur a été redessinée avec une soupape de culbutage du côté admission pour augmenter la turbulence lorsque l’air est pompé dans le moteur. L’air turbulent fournit un taux de combustion plus rapide, ce qui conduit à une combustion plus efficace et plus efficiente. La pièce est fourni par les fournisseurs de Formule 1 Grainger & Worrall en utilisant une nouvelle technologie de qualité F1 pour produire un ensemble à la fois plus solide et plus légère.

Le système d’injection d’air se compose d’un petit compresseur électrique qui entraîne l’air d’un réservoir en fibre de carbone de 20 litres relié directement aux deux grands turbocompresseurs.

Under the hood turbo Koenigsegg Jesko

Les turbocompresseurs traditionnels sont souvent surchargés par le décalage du turbocompresseur, c’est-à-dire l’espace où les gaz d’échappement sont insuffisants pour transférer la suralimentation par la roue du compresseur vers le côté admission. C’est pourquoi de nombreuses entreprises optent pour des systèmes biturbo avec un petit turbocompresseur à turbocompresseur rapide qui fournit une réponse rapide avant qu’un turbocompresseur plus gros ne s’enclenche pour fournir une poussée maximale.

 air injection

Le système d’injection d’air de Koenigsegg utilise une bouffée d’air de 20 bars à un moment précis, stratégiquement dirigée à l’intérieur du boîtier du turbocompresseur en instance de brevet, afin de pré-bobiner les deux gros turbos. Ce procédé élimine le turbo lag et la surtension. Cette solution unique fournit une réponse instantanée avec un boost massif avant que les gaz d’échappement ne prennent le relais pour alimenter les turbos.

Le système d’injection d’air est également utilisé pour accélérer le processus par lequel les convertisseurs catalytiques de Jesko atteignent la température de fonctionnement au démarrage. Il s’agit d’une mesure importante de réduction des émissions qui s’inscrit dans la philosophie de Koenigsegg en matière d’efficacité énergétique – l’utilisation de systèmes ou de pièces pour remplir plus d’une fonction.

fuel injection

Le système d’injection de carburant a été redessiné et comprend maintenant un injecteur de carburant supplémentaire, faisant de Jesko la première voiture de série au monde avec trois injecteurs par cylindre.

Le V8 de Koenigsegg a toujours eu deux injecteurs par cylindre montés sur la rampe traditionnelle. Un troisième injecteur a été ajouté dans le plénum d’admission, qui injecte le carburant directement au-dessus des trompettes d’admission pour chaque cylindre. L’aération supplémentaire signifie un cylindre beaucoup plus froid, une combustion beaucoup plus propre et moins de contraintes sur le moteur au sommet de la plage de puissance.

Les cylindres du nouveau V8 bi-turbo de Jesko sont équipés du premier système de capteur de pression individuel au monde pour la production en série. Cela permet au système de gestion du moteur conçu et fabriqué par Koenigsegg de surveiller et de faire fonctionner chaque cylindre avec une efficacité maximale et plus près du bord pour une flexibilité et un contrôle optimaux.

Cette combinaison de changements radicaux et d’améliorations technologiques progressives se traduit par une augmentation de la limite de régime du moteur – à 8500 tr/min – et une augmentation de la puissance à 1600 ch sur le carburant E85. Lorsqu’il fonctionne à l’essence ordinaire, le moteur produit 1 280 ch. Le couple est augmenté à 1500 Nm.

Jesko dispose non seulement du moteur à combustion interne Koenigsegg le plus puissant jamais construit, mais aussi – nous pensons – du moteur à combustion interne le plus puissant de toutes les voitures de série homologuées de l’histoire.

Clutch

Koenigsegg Jesko - 2019 - Koenigsegg Light Speed Transmission (LST) gearbox - preview - Gims Swiss - photo by Steven Wade
Koenigsegg Jesko – 2019 – Koenigsegg Light Speed Transmission (LST) gearbox – preview – Gims Swiss – photo by Steven Wade

La Koenigsegg Jesko est dotée d’une toute nouvelle boîte de vitesses à 9 rapports et à embrayage multiple – la deuxième boîte de vitesses conçue et construite à 100 % en interne chez Koenigsegg, après le système Direct Drive conçu pour la Regera.

La transmission LST (Light Speed Transmission) de Koenigsegg représente une échelle d’évolution sans précédent depuis le développement de la technologie moderne à double embrayage au tournant du siècle.

Le système LST comprend neuf vitesses avant et plusieurs embrayages multidisques à bain d’huile dans un ensemble compact et ultra-léger. Le LST est capable de passer d’un rapport à l’autre à une vitesse proche de celle de la lumière grâce à l’ouverture et à la fermeture simultanées des embrayages, ce qui permet une accélération/décélération totalement transparente.

Il est impressionnant de constater que les changements de rapport LST peuvent se produire en un temps pratiquement nul entre les rapports adjacents.

Ce qui fait passer le LST de l’impressionnant à l’évolutif, cependant, c’est que ces avantages en matière de temps de changement de vitesse s’appliquent lorsque l’on passe d’une vitesse à l’autre.

UPOD: Ultimate Power On Demand

La clé de cette fonctionnalité réside à la fois dans le design unique de la transmission et dans la technologie intelligente ‘UPOD’ de Koenigsegg – Ultimate Power On Demand. UPOD est le cerveau qui sélectionne et enclenche instantanément la vitesse optimale pour une accélération maximale.

Alors que les transmissions modernes à double embrayage / dual-clutch transmissions (DCT) bénéficient de temps de changement de vitesse de l’ordre de la milliseconde, elles ne peuvent présélectionner qu’une seule direction pour un changement rapide. Les DCT sont conçus pour prédire et présélectionner la vitesse suivante en fonction des données fournies par le conducteur. Si cette prédiction est fausse – par exemple si le conducteur veut passer de la 5e à la 4e vitesse, au lieu de la 6e présumée et présélectionnée – le conducteur subira une perte de force G et une réponse lente au passage des vitesses.

De plus, les travaux du dual-clutch transmissions (DCT) ne se font qu’à des intervalles d’un seul engrenage. De la 7ème vitesse à la 6ème, à la 5ème, à la 4ème, par exemple. Si le conducteur est en 7ème vitesse et veut la 4ème pour la puissance maximale, le DCT ne peut pas présélectionner directement la 4ème vitesse. Le conducteur doit passer les 6ème et 5ème vitesses, perdant ainsi du temps et de l’énergie.

Le Koenigsegg LST y parvient grâce à sa conception à embrayages multiples unique et à la technologie UPOD, qui sélectionne le rapport optimal pour une puissance maximale avec un changement de vitesse à vitesse légère, que ce rapport soit à 1, 2 ou même 5 rapports.

L’UPOD utilise la vitesse du véhicule et la vitesse du moteur pour déterminer le bon rapport pour obtenir la puissance maximale et ordonne au LST d’enclencher ce rapport, peu importe sa relation avec le rapport actuel. Si vous êtes en 7ème vitesse et que la 4ème est la vitesse optimale pour une accélération maximale, UPOD peut passer les rétrogradations en 6ème et 5ème vitesse et mettre la voiture directement de la 7ème à la 4ème – en vitesse lumière.

L’effet est une puissance instantanée, prolifique, toujours optimisée et toujours disponible, permettant une accélération maximale pour les dépassements, les sorties de virage, etc.

La minimisation du poids est au cœur de la philosophie de Koenigsegg et le Koenigsegg LST ne fait pas exception.

Elle offre des performances et des fonctionnalités nettement améliorées, mais la transmission Koenigsegg LST à 9 rapports ne pèse que 90 kg, tous fluides confondus. L’ensemble physique représente moins de 50 % de la longueur de la transmission CIMA à 7 rapports de la génération précédente de Koenigsegg. Cette petite taille maintient le poids plus près du centre de la voiture, ce qui améliore la répartition du poids et la maniabilité.

La nouvelle transmission Light Speed Transmission de Koenigsegg, associée à l’augmentation de la puissance du moteur et à l’aérodynamisme amélioré de Jesko, offre la voiture de piste la plus respectueuse de la route. Elle s’inscrit dans la tradition d’innovation de Koenigsegg et fait progresser la quête constante de l’entreprise – la poursuite de la perfection automobile.

Châssis Koenigsegg Jesko

Koenigsegg Jesko - 2019 - top view - side-face / profil
Koenigsegg Jesko – 2019 – top view – side-face / profil

Jesko utilise une toute nouvelle monocoque, conçue avec l’expérience des véhicules du passé mais avec les exigences du futur.

L’ensemble conserve sa meilleure rigidité torsionnelle de l’industrie, à 65000 Nm/degré.

La monocoque est une construction sandwich en fibre de carbone et aluminium avec réservoirs de carburant intégrés, barres de retournement et renfort en Dyneema – la fibre la plus solide au monde – une première dans l’industrie. Il est assemblé dans notre usine à Ängelholm, en Suède.

Koenigsegg Jesko - 2019 - chassis - preview - Gims Swiss - photo by Steven Wade
Koenigsegg Jesko – 2019 – chassis – preview – Gims Swiss – photo by Steven Wade

Triplex Suspension

Koenigsegg a développé le système Triplex Suspension pour l’Agera en 2010. Un troisième amortisseur horizontal ajouté à l’arrière a permis à la voiture d’utiliser la physique naturelle pour combattre la tendance de l’arrière de la voiture à s’abaisser en cas d’accélération brusque.

La Jesko est équipé d’une deuxième unité Triplex dans la suspension avant, étendant cette capacité à l’avant de la voiture.

Jesko a plus de 1000 kg de downforce (d’appuis) disponibles. L’unité Triplex avant aide à maintenir l’avant de la voiture à niveau, en maintenant une hauteur de roulement optimale pendant les charges aérodynamiques élevées sans compromettre l’adhérence et la maniabilité à basse vitesse.

Koenigsegg a équipé la Jesko d’un système de direction arrière adaptative et active qui augmente la réactivité et renforce les sens à haute et basse vitesse.

En utilisant des paramètres tels que la vitesse, la position des gaz et des freins, l’angle de braquage et de glissement et d’autres paramètres, le système de direction peut faire tourner les roues arrière jusqu’à trois degrés dans les deux sens pour accélérer les virages et augmenter la stabilité.

À basse vitesse, le système contre-braque les roues arrière. Cela permet à Jesko de tourner plus vite, ce qui raccourcit efficacement le rayon de braquage de la voiture.

A grande vitesse, les roues arrière tournent avec les roues avant, un allongement virtuel de l’empattement. Cela améliore les performances en virage sur la piste et augmente la stabilité sur la route.

Le résultat permet des virages plus rapides, une meilleure maniabilité, une meilleure sensation de conduite, plus d’adhérence et plus de confiance en soi.

La Jesko est équipé de deux nouvelles roues – une en aluminium forgé et une en fibre de carbone. Tous deux sont conçus pour être aussi légers que possible en fonction de leur taille, les roues en carbone étant l’option super-légères.

Koenigsegg Jesko - 2019 - wheel / jante - Gims Swiss - photo by Steven Wade
Koenigsegg Jesko – 2019 – wheel / jante – Gims Swiss – photo by Steven Wade

Les roues avant et arrière sont plus grandes que les roues Agera qui les ont précédées. Pourtant, les roues arrière en carbone de 21 po x 12 po ne pèsent que 8,4 kg chacune, tandis que les roues avant de 20 po x 9,5 po pèsent 6,7 kg.

Des roues plus légères aident à minimiser le poids non suspendu – la masse qui n’est pas contrôlée par le système de suspension du véhicule. Ils permettent également une accélération plus rapide, un meilleur freinage et des virages plus réactifs.

La conception agrandie de la roue permet d’obtenir des disques de frein plus larges et un meilleur refroidissement des freins tout en conservant une résistance optimale et un poids super-léger pour la taille de la roue.

Koenigsegg & Michelin Team up

Les nouvelles roues de la Jesko sont équipées en série de pneus Michelin Pilot Sport Cup 2. La toute nouvelle Pilot Sport Cup 2 R de Michelin est une option disponible uniquement par temps sec.

Le Pilot Sport Cup 2 R est le dernier né des pneus haute performance Michelin. Il est doté d’un nouveau composé, d’une résistance accrue des flancs et d’un nouveau dessin de bande de roulement qui lui confère une surface de contact 10% plus grande que celle du pneu standard Cup 2.

Les essais en piste de Michelin suggèrent une amélioration des temps au tour avec la Cup 2 R similaire à ce que la même voiture sur la Cup 2 standard pourrait réaliser avec une augmentation de 10-30% de la puissance du moteur, selon la voiture.

Koenigsegg travaille en équipe avec Michelin pour offrir à ses clients les meilleures performances sur piste et sur route. Le nouveau Michelin Pilot Sport Cup 2 R est le complément parfait du nouveau moteur, de la boîte de vitesses, du châssis et de l’aérodynamisme de la Jesko.

Koenigsegg utilise les wishbones avant et arrière les plus longs de l’industrie, plus proches de la Formule 1 qu’une voiture de route typique.

Wishbone conventionnelle, ou bôme double, sont deux supports en forme de triangle sont fixés à chaque roue, reliant la roue en un point et le cadre en deux points.

Koenigsegg & Öhlins Team up

Nos amortisseurs réglables sont fabriqués par les spécialistes suédois d’Öhlins, puis personnalisés dans l’usine Koenigsegg d’Ängelholm avec une nouvelle électronique. Les amortisseurs sont entièrement réglables électroniquement pour l’amortissement des chocs et des rebonds, ainsi que pour le rapport de ressort et la hauteur de roulement, avec des modes de gestion de la suspension disponibles du bout des doigts pour le conducteur. Une fois montés, ils complètent parfaitement les programmes internes de contrôle de la traction et de la stabilité de Koenigsegg pour une performance, une sécurité et un contrôle dynamiques exceptionnels.

Design Koenigsegg Jesko

Koenigsegg Jesko - 2019 - front-face - Gims Swiss - photo by Steven Wade
Koenigsegg Jesko – 2019 – front-face – Gims Swiss – photo by Steven Wade

Le modèle inédit Koenigsegg Jesko est le successeur de la ligne Agera dans le portfolio Koenigsegg et a hérité non seulement d’une place dans la gamme, mais aussi d’un riche héritage de design.

Koenigsegg Jesko est le successeur de la ligne Agera dans le portfolio Koenigsegg et a hérité non seulement d’une place dans la gamme, mais aussi d’un riche héritage de design.

Design extérieur Koenigsegg Jesko

Koenigsegg Jesko - 2019 - front-face / face avant
Koenigsegg Jesko – 2019 – front-face / face avant

Even though the Agera turned out to be a road monster, there was a level of simplicity and humility to its design, something that reflects the character of both Koenigsegg as a company, and our founder, Christian von Koenigsegg.

This design ethos is also present in Jesko. It’s both humble and assertive, but not angry.

The shape is instantly familiar and there are a number of design cues that tip their hat in respect to the outgoing Agera.

The dip between the rear lamps, for example, which is present, but done in a more modern way.

The wraparound windscreen is there, too, but now has more of a fighter jet stance thanks to a taller roof line.

The headlamps were given a more dynamic approach, morphing closer to the Regera shape but retaining an identity of their own.Cues from the Regera do not stop there.

Jesko has a similar design at the rear with an open design for increased airflow and an exhaust reminiscent of the inverter heat extraction outlet on the Regera.

The air ducts at the front wheel are also similar.Jesko looks smaller than the Agera and Regera, thanks to it having more shape around the wheels.

It’s actually 30mm taller and 40mm longer than the Agera, which allows for better ingress and egress, a more spacious cabin and better visibility.It also looks more agile. We adopted a ‘shrinkwrap’ approach to skinning this car, using crisp angles and lines to eliminate empty spaces and make the design as effective as possible.

I’m proud of what we’ve achieved with this car.

It’s new, but it’s also classic Koenigsegg.

Joachim Nordwall, Design Director, Koenigsegg
Koenigsegg Jesko - 2019 - front side-face / profil avant
Koenigsegg Jesko – 2019 – front side-face / profil avant

Le Koenigsegg Jesko est doté d’une aérodynamique conçue avec un seul but en tête : des performances sur piste époustouflantes.

Comme Jesko est un tout nouveau véhicule, Koenigsegg est revenu à la planche à dessin et a conçu une toute nouvelle aile arrière, un nouveau répartiteur avant et un nouveau diffuseur arrière. Ils forment le noyau d’un ensemble actif d’aérodynamique et de flux d’air qui maximise l’appui vers le bas tout en minimisant la traînée.

Le pare-brise enveloppant en forme d’avion reste présent, même s’il offre une meilleure visibilité. Le pare-brise enveloppant de Koenigsegg a toujours joué un rôle crucial dans les performances aérodynamiques des voitures Koenigsegg, car aucune autre solution de pare-brise ne peut offrir la même efficacité de traînée et stabilité à grande vitesse. Il réduit également la portance du haut du corps et fournit un flux d’air de haute qualité à l’aile arrière.

Koenigsegg Jesko - 2019 - top view
Koenigsegg Jesko – 2019 – top view

aero

Le nouvel aileron arrière à double profil a été placé le plus en arrière possible pour une force d’appui maximale et un meilleur contrôle. Suivant une conception d’abord utilisée dans le Koenigsegg One:1, l’aile est montée sur le dessus pour minimiser les perturbations sur la face inférieure de l’aile – la surface la plus responsable de l’appui vers le bas.

L’aile est en forme de boomerang, reflétant le plus fidèlement possible la courbure arrière de la voiture afin de maximiser la surface de l’aile et d’assurer le positionnement le plus extrême vers l’arrière. La nouvelle aile arrière est à double profil qui permet un angle d’attaque plus élevé sans faire décrocher l’aile, ce qui se traduit par une plus grande force d’appui vers le bas.

Le séparateur avant est le plus profond et le plus long jamais utilisé sur une voiture Koenigsegg et comporte des volets actifs intégrés en dessous pour maximiser les performances sur piste. La taille des volets a été augmentée pour équilibrer l’avant de la voiture contre l’aile arrière élargie. Cet équilibre est essentiel dans la gestion du surmenage et du sous-virage. Les volets avant actifs peuvent même aider à préserver le nez de la voiture, en relâchant l’effort de traction lors du freinage pour éviter que l’avant de la voiture ne gratte contre la route.

Le processus de conception de Jesko a été une danse constante entre l’esthétique et le flux d’air. Les surfaces des panneaux ont été conçues, puis testées en flux, reconçues, puis testées en flux – encore et encore. Cette évolution nous a conduit à un design qui reste visuellement époustouflant tout en offrant une capacité aérodynamique étonnante.

L’efficacité du débit d’air est essentielle pour deux raisons. D’abord, diriger l’air là où il est nécessaire, que ce soit pour l’appui, l’admission du moteur ou le refroidissement. Deuxièmement, diriger l’excès d’air le plus efficacement possible afin d’éviter les turbulences, ce qui entraîne une traînée.

La Jesko a été conçu dans cet esprit, en utilisant l’air pour pousser la voiture dans le tarmac tout en passant à travers cet air d’une manière aussi glissante que possible. L’angle d’inclinaison de l’aile arrière est variable et peut être réglé pour un effort de descente maximal ou pour une faible traînée, qui sont contrôlés automatiquement en fonction des conditions de conduite.

Des zones subtiles contribuent également à cet effort. Les zones ventilées sur les pneus avant, par exemple, dispersent l’air à basse pression du logement de pneu, ce qui peut provoquer un soulèvement, ce qui aurait un impact négatif sur la sensation et la maniabilité de la direction.

Même les rétroviseurs arrière jouent un rôle, ajoutant 20 kg d’appui vers le bas et dirigeant le flux d’air vers l’arrière du véhicule.

Koenigsegg Jesko - 2019 - side-face / profil
Koenigsegg Jesko – 2019 – side-face / profil

En termes de refroidissement, l’air provenant du dessous de l’avant de la voiture est dirigé vers les prises d’air latérales de l’intercooler. L’arrière de la voiture a été laissé ouvert pour permettre une circulation d’air maximale, évacuant ainsi la chaleur du compartiment moteur.

Le résultat de cette concentration sur l’équilibre entre l’effort de traction maximal et la traînée minimale est la voiture la plus aérodynamiquement agressive à avoir jamais porté un badge Koenigsegg, comme on peut le constater par le nombre incroyable d’efforts de traction de la voiture :

Jesko délivre une charge utile d’appui de 800 kg à 250 km/h au réglage le plus agressif de la voiture. Ce chiffre passe à 1000 kg à 275 km/h avant d’atteindre un maximum de 1400 kg. Ces chiffres représentent une augmentation de 30% par rapport au Koenigsegg One:1 à des vitesses similaires, et une augmentation de 40% par rapport à l’Agera RS.

Koenigsegg Jesko - 2019 - rear side-face / profil arrière
Koenigsegg Jesko – 2019 – rear side-face / profil arrière

L’équipe d’aérodynamique de Koenigsegg a su exploiter la nature pour offrir une adhérence en ligne droite et latérale sans précédent.

En collaboration avec l’équipe de conception, ils ont combiné cette capacité avec des lignes époustouflantes et fluides, remplissant ainsi le cahier des charges pour un design 100% Koenigsegg, et 100% axé sur des performances de piste étonnantes.

Koenigsegg Jesko - 2019 - rear face / face arrière
Koenigsegg Jesko – 2019 – rear face / face arrière

Design intérieur Koenigsegg Jesko

Koenigsegg Jesko - 2019 - interior / intérieur
Koenigsegg

Autoskin, le système d’ouverture de carrosserie innovant présenté pour la première fois sur la Regera. L’hydraulique minituarisée, initialement conçue pour faire fonctionner des systèmes aérodynamiques, s’enclenche maintenant pour ouvrir les portes et les capots de la voiture, ce qui permet une véritable entrée sans contact.

La charnière de porte synchro-hélix de Koenigsegg a également été redessinée. Il s’ouvre maintenant légèrement vers l’extérieur et vers le haut par rapport à l’original. Ceci offre encore plus d’espace pour l’entrée et la sortie et réduit le risque de racler les bordures hautes. Le système Autoskin comprend des capteurs pour protéger les deux portes automatisées contre l’ouverture lorsqu’un obstacle est détecté.

L’intérieur est revêtu de matériaux de luxe – cuir, alcantara, fibre de carbone, aluminium et verre.

Les sièges électriques de Jesko peuvent être finis au choix du client en cuir ou en alcantara, avec une variété presque infinie de couleurs et de contrastes. Les sièges baquets sport sont construits autour d’une coque en fibre de carbone, ce qui donne un siège à la fois extrêmement léger et confortable. Les commandes de position du siège et de chauffage sont disponibles via l’écran tactile SmartCenter.

Le pilote conducteur peut trouver la position de conduite parfaite en adaptant la position de son siège à la colonne de direction et au boîtier de pédalier entièrement réglables.

Koenigsegg a développé de nouvelles commandes de conduite utilisant la technologie d’écran tactile intégrée au nouveau SmartCenter et au SmartWheel.

Koenigsegg Jesko - 2019 - steering wheel / volant
Koenigsegg Jesko – 2019 – steering wheel / volant

SmartWheel voit deux petits écrans tactiles intégrés dans le volant de Jesko, rendant ainsi une suite de fonctions accessibles d’un simple toucher ou d’un simple glissement. Les configurations par défaut des écrans permettent des fonctions telles que le contrôle audio, le contrôle téléphonique, le contrôle de la hauteur de caisse et le régulateur de vitesse.

Les écrans sont sensibles au contexte, cependant, et d’autres options peuvent s’afficher ou être configurées dans le système. Les écrans de SmartWheel sont dotés d’une rétroaction haptique, ce qui facilite l’utilisation sans qu’il soit nécessaire d’établir une connexion visuelle constante.

Jesko dispose d’un nouvel écran d’instrument SmartCluster très compact, inspiré de la course automobile. L’écran est monté directement derrière le volant et tourne lorsque le volant tourne.

Le nouveau SmartCluster de 5 pouces est extrêmement compact – il ne mesure que 108 mm x 64,8 mm – mais il contient toutes les informations dont le pilote a besoin dans une disposition claire et logique.

Le SmartCluster dispose d’une zone centrale circulaire remplie d’informations essentielles – tachymètre, compteur de vitesse, puissance, boost, sélection de vitesse et témoins d’avertissement essentiels pour le conducteur. A l’extérieur de la zone centrale se trouvent des jauges de niveau de carburant, de pression de carburant, de pression d’huile et de température.

Alors que l’écran du Smartcluster tourne physiquement avec le volant, la zone centrale – et les informations clés qu’elle contient – reste toujours horizontale. Ainsi, les informations sont toujours lisibles. Le fait que l’écran tourne avec le volant signifie qu’il n’est jamais obscurci par les rayons du volant lorsque le volant tourne.

L’écran tactile SmartCenter de 9 pouces permet de contrôler les différents systèmes d’infotainment et de contrôle installés dans la voiture.

Le conducteur et le passager peuvent utiliser SmartCenter pour faire fonctionner le système de climatisation automatique, les systèmes audio et de navigation, les commandes de connectivité Bluetooth (charge inductive intégrée), les commandes d’éclairage personnalisées et les commandes électriques des rétroviseurs, des portes, des sièges, des fenêtres et du chauffage des sièges.

SmartCenter est également l’interface pour divers écrans de configuration et de surveillance de véhicules tels que l’antipatinage, l’ESP, la surveillance de la pression des pneus, et plus encore. Si le conducteur a besoin de savoir comment quelque chose fonctionne, il peut toujours consulter une copie électronique du manuel du propriétaire, également installé sur le système.

Le logiciel pilotant SmartCluster, SmartCenter et SmartWheel a été développé en interne par Koenigsegg avec le soutien de Qt Professional Services. Le cadre de développement d’applications utilisé dans le développement est Qt de The Qt Company. Tous les systèmes peuvent être mis à jour en direct via le Koenigsegg Cloud.

Avec l’écran SmartCluster situé directement sur le volant, un peu d’espace a été libéré sur le tableau de bord principal. Koenigsegg a développé un appareil de mesure analogique de la force G qui peut être installé dans cet espace.

Le dynamomètre analogique de haute précision, fabriqué à la main, est logé à l’intérieur d’une magnifique lunette inspirée du chronographe qui se trouve sur le tableau de bord, du côté conducteur ou passager. L’échelle de pente est calibrée pour tenir compte de l’angle de la voiture et de la lunette. Le pendule et l’aiguille ont été conçus pour fournir un compte rendu visuel fascinant du comportement de la voiture.

Il s’agit d’une performance moderne présentée dans un cadre magnifique, à l’ancienne.

L’ambiance de la cabine Koenigsegg en est une de luxe alliée à la technologie. Les matériaux riches se combinent avec l’artisanat traditionnel et la commodité moderne pour fournir un endroit vraiment beau à conduire sans compromis. L’habitacle est moderne et élégant, tout en passant facilement d’une conduite de croisière détendue à un travail sur piste très performant.

L’habitacle bénéficie de la nouvelle monocoque Koenigsegg, plus grande, avec plus d’espace pour les jambes et la tête, une meilleure visibilité vers l’arrière et une sensation encore plus aérée grâce à un pare-brise incurvé plus large.

Cet air de liberté est encore renforcé lorsque le toit léger est enlevé, transformant Jesko d’un coupé élégant et sportif en un roadster adapté pour route ensoleillé.

Koenigsegg Jesko 2019 Gims Swiss

Koenigsegg Jesko - 2019 - front side-face - Gims Swiss - photo by Keno Zache
Koenigsegg Jesko – 2019 – front side-face – Gims Swiss – photo by Keno Zache
Koenigsegg Jesko - 2019 - rear side-face - Gims Swiss - photo by Keno Zache
Koenigsegg Jesko – 2019 – rear side-face – Gims Swiss – photo by Keno Zache

Koenigsegg Jesko – Debuts at Geneva Motor Show 2019

The all-new Koenigsegg Jesko made an emotional debut at the 2019 Geneva International Motor Show.

Source et images :
Koenigsegg Automotive