Renault Mégane eVision show-car - 2020 - rear-face / face arrière

Renault Mégane eVision : show-car méga-compact Electric Vehicle [E-TECH 160 KW rotor bobiné via 60kWh] 1650 kg

19/10/2020 - Kevin VanderLinden Team D[M] Business - Auto -

Lors de la cérémonie d’ouverture des journées Renault eWays, « premier événement du Groupe Renault qui explore le futur de la mobilité », Lucas de Meo, CEO (Chief Executive Officer) du Groupe Renault (depuis le 1er juillet 2020) a présenté en première mondiale le show-car Mégane eVision qui préfigure à 95% le style du prochain véhicule électrique du groupe, qui serait ‘Megane-e’. Ce show-car est basé sur la plateforme CMF-EV de l’alliance et animé par un moteur électrique de 160kW (équivalent à 217 ch.) à bobine rotative. Présentation.

Business Renault Mégane eVision

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - front / avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – front / avant

‘We decided to call it Megane with a golden E at the end. That golden Esymbolizes howhigh-end this technology is and how important is E-tech for us.’

Lucas de Meo, CEO (Chief Executive Officer) du Groupe Renault

Le nom Mégane pour sauver Renault

L’héritage du passé…

Lors de la présentation du véhicule, Lucas de Meo nous a expliqué pourquoi ils avaient choisis le nom de Mégane (dont le préfixe mégas signifiant grand en Grec) pour ce concept. Pour trouver la raison selon lui, il faut aller voir dans le passé de Renault.

‘That’s the simple idea behind this simple decision.

I remember 25 years ago, during my first time at Renault, we launched the first generation Megane.

It was a huge success, it was not only one model but a familyof cars:a hatch, a sedan,an MPV called Scenic, an estate, a coupe and a cabrio.’

Lucas de Meo, Groupe Renault

En effet, dans le début des années 2000, Renault vivait une crise majeure et c’est la famille Mégane d’une part et la Logan de l’autre qui ont sauvé Renault.

Il était donc logique pour lui de choisir le nom Mégane aujourd’hui, à l’heure ou Renault traverse une crise majeure et ou le groupe doit faire sa révolution (expression « Renaultution » en interne).

Mégane eVision (prononcez « Mégane i Vision ») symbolise la réinvention du cœur de marché chez Renault. Elle représente le futur de la catégorie des « compactes », dans lequel elle s’ancre résolument par son habitabilité et ses dimensions intérieures. Mégane eVision continue l’histoire de Mégane, modèle-phare de la gamme Renault depuis 25 ans, et l’inscrit résolument dans la modernité.

Groupe Renault

le petit détail malin

Renault via ce show car, au delà du nom a voulu également rendre hommage à son logo de 1972. En effet, le E final de MEGANE Contient un demi losange rappelant le logo de 1972.

On retrouve également une partie de ce design dans les animations lumineuse de la calandre et des feux arrière.

logo Renault - 1972 à 1992 - by Victor Vasarely, graphiste designer, via collection d’art Renault
logo Renault – 1972 à 1992 – by Victor Vasarely, graphiste designer, via collection d’art Renault

Le E situé à la fin de « Mégane » dans la première partie du nom du véhicule arbore un graphisme différent des autres lettres. Symbolisant la motorisation électrique et le label E-TECH, il s’affirme avec sa couleur Gold identique à celle du toit et fait référence, dans sa forme et ses stries noires parallèles, au logo Renault de 1972, dessiné par Victor Vasarely.

Groupe Renault
Renault Mégane eVision show-car - 2020 - model sign / signature modèle
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – model sign / signature modèle

…pour créer demain

Megane eVision incarne la vision des prochains véhicules électriques de la marque au losange. Ce show-car représente donc la GEN2 (seconde génération) de la gamme véhicule électrique du groupe.

En effet, Ce show car est fidèle à 95% au premier véhicule qui sortira en 2021 (nom de code BCB)

Le show-car Mégane eVision donnera naissance à un véhicule uniquement disponible en motorisation électrique.

Le premier d’une nouvelle famille de modèles électriques Renault, dynamiques et polyvalents, toujours plus en adéquation avec les modes de vie et usages de chacun.

Dotée des dernières technologies et innovations en matière de batterie et de recharge, cette future gamme devrait séduire un public toujours plus nombreux en ces temps de prise de conscience
écologique.

Groupe Renault

Ce Show car préfigure donc la nouvelle famille de véhicule Z.E. (Zero Emission) de la marque Renault. Renault semble déjà nourrir de grande ambitions commerciales et technologiques avec ce modèle.

Durant toute la présentation de la voiture, Renault via Lucas de Meo on appuyé sur un point. Cette voiture du segment B (compacte, longueur 4,21m) offrira l’habilité d’une voiture du segment C (berline).

La voiture sera donc plus grande à l’intérieur qu’à l’extérieur. Cela me rappelle une certaine Twingo, pas vous ?

Châssis Renault Megane eVision

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - CMF-EV - plateform / plateforme - Common Module Family - Electric Vehicle
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – CMF-EV – plateform / plateforme – Common Module Family – Electric Vehicle

Réussir cette prouesse aujourd’hui, quand on connait les contraintes de sécurités imposées, semble très impressionnant de la part de Renault mais finalement, c’est la plateforme CMF-EV (CMF pour Common Modular Family et EV pour Electric vehicule) qui permet cette prouesse.

Electric vehicule platform

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - CMF-EV - plateform / plateforme - Common Module Family - Electric Vehicle - front / avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – CMF-EV – plateform / plateforme – Common Module Family – Electric Vehicle – front / avant

En effet, cette plateforme, conçue uniquement pour les véhicules électriques permet de s’affranchir de tout un tas de limites.

Ainsi, les batteries deviennent structurelles, cela signifie qu’en cas d’incident, elles absorbent également une partie de l’énergie.

Les batteries sont également les plus plates du marché avec une épaisseur de seulement 11 cm.

‘Its 60kWh battery is 11cm high. That’s the flattest there is in the market. It allowed us to give a sporty look to the car and achieve very competitive aerodynamics performance, which as you know are key to improve the car’s autonomy.’

Lucas de Meo, CEO (Chief Executive Officer) du Groupe Renault

En parlant de la batterie, celle-ci fera 60 kW (unité de puissance). Même si cela semble peu pour certains, Lucas de Meo a annoncé que Megane eVision pourra faire environ 450 km en une seule charge (suivant le cycle d’homologation WLTP, Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedure). Cela est en partie possible grâce à la nouvelle plateforme et à l’utilisation intelligente de l’énergie.

En effet, Le système de refroidissement à eau de la batterie servira également de système de chauffage. L’eau passant le long de l’habitacle pour le réchauffer et ainsi, réduira l’utilisation d’énergie de la batterie.

méga energy management

CMF-EV introduit un système innovant de gestion thermique de la batterie dans une plage de température beaucoup plus large. Un circuit optimisé de refroidissement par eau du moteur, de la batterie et de l’habitacle a été mis au point. L’Energy Recovery System (ERS) capte la chaleur du moteur et de la batterie pour la diffuser dans l’habitacle permettant ainsi de ne pas puiser dans la batterie et d’assurer que l’autonomie du véhicule n’est pas impactée par le froid. L’énergie disponible est donc rentabilisée au maximum.

Développé au sein de l’alliance par le système leader-follower, cette nouvelle plateforme, prévue pour 2 cycles industriels (soit environ 10 ans) démontre le savoir faire de l’alliance acquit depuis plus de 10 ans dans les véhicules électriques.

Cette plateforme a donc pour objectif d’apporter un maximum d’innovation pour réduire au minimum les pertes d’énergie tout en augmentant le confort et la polyvalence des futurs véhicules basées sur cette plateforme CMF-EV.

Renault CMF-EV (New Modular Electric Plaform) video


« Grâce aux innovations technologiques qu’elle emploie et aux possibilités qu’offre sa modularité, CMF-EV sera « la » plateforme de référence pour les futurs véhicules électriques de Renault et del’Alliance. »

Jean-Paul Drai, Directeur Ingénierie des Projets Voitures Électriques, Groupe Renault
Renault Mégane eVision show-car - 2020 - CMF-EV - plateform / plateforme - Common Module Family - Electric Vehicle - side-face / profil
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – CMF-EV – plateform / plateforme – Common Module Family – Electric Vehicle – side-face / profil

méga porte-à-faux

La compacité des moteurs électriques développés sur la plateforme CMF-EV permet de réduire la longueur des porte-à-faux à l’avant comme à l’arrière.



Cela permet de placer de grandes roues de 18 à 20 pouces aux quatre coins du véhicule. Cette réduction des porte-à-faux offre de nouvelles possibilités de design et ajoute ainsi une valeur stylistique forte aux nouveaux véhicules électriques Renault.

méga habitabbilité

Grâce à la plateforme CMF-EV, les futurs véhicules électriques Renault offriront plus de modularité et d’habitabilité, sans avoir besoin d’être plus hauts ni plus longs.

C’est ce que démontre le show-car
Mégane eVision. Sa longueur contenue (4,21 m) permet pourtant d’offrir aux passagers une habitabilité et des capacités d’usage dignes d’un véhicule de segment C – traditionnellement 15 à 30 cm plus long – tout en facilitant la circulation en milieu urbain.

Mégane eVision est, en somme, un
véhicule qui se joue des codes des segments traditionnels.

Groupe Renault

méga empattement

Le grand empattement (jusqu’à 2,77 m) autorisé par la plateforme CMF-EV offre plus d’espace à bord et profite donc aux passager

.

aero jante

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - wheel / jante
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – wheel / jante

Cela se retrouve d’abord dans le dessin des jantes de 20 pouces, en formes de pâles d’hélice. Leur partie extérieure est refermée au maximum et alignée avec la carrosserie pour renforcer ce côté aérodynamique et obtenir plus d’efficience en limitant les turbulences.

Dans le même but, ces roues – ainsi qu’une partie des pneumatiques 245/40 ZR 20 -sont couvertes par des enjoliveurs de 21 pouces. Ceux-ci sont complétés par des flaps (mini volets) aérodynamiques tandis qu’un dégradé de lignes décoratives rappelle celui des grilles inférieures.

e-technologie de pointe

Cette nouvelle génération de véhicules bénéficiera de services connectés de pointe.

De manière globale, elle s’insèrera dans un écosystème électrique lui aussi en progrès, pour accompagner non seulement les utilisateurs dans leurs besoins, mais aussi toute la société dans la transition énergétique.

Elle participera, par exemple, au développement du ‘smart charging’ (ou recharge intelligente)afin d’équilibrer le réseau électrique et aider les utilisateurs à réaliser des économies.

La recharge de la batterie pourra s’effectuer au bon moment grâce à la connectivité de la voiture, évitant les sursollicitations sur le réseau électrique et favorisant l’utilisation des énergies renouvelables.

Autre technologie en développement, le V2G (Vehicule-to-grid) permettrait quant à lui à chaque voiture stationnée et en charge d’exporter une partie de l’électricité contenue dans sa batterie vers le réseau électrique.

La batterie ultra-fine intégrée au plancher dans un carter structurel et constituée de cellules fabriquées en Pologne par LG peut stocker jusqu’à 60 kWh

Moteur Renault Mégane eVision

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - electro motor / moteur électrique
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – electro motor / moteur électrique

‘with 160kW, equivalent to about 220 horsepower, the engine is one of the most powerful in the Renault range.’

Lucas de Meo, CEO (Chief Executive Officer) du Groupe Renault

un moteur sans terre rare

Le moteur de la voiture fait également partie intégrante de la compacité de la voiture. En effet, celui est tellement petit qu’il permet de le mettre à l’avant et de réduire le porte à faux avant (la distance entre la roue et le bout de la voiture).

Le moteur de Mégane eVision est l’un des moteurs de la gamme Renault les plus puissants, toutes énergies confondues.



Il affiche une puissance de 160 kW (l’équivalent de 217 chevaux) et un couple de 300 Nm, pour une accélération de 0 à 100 km/h en moins de 8 secondes.

Sa compacité permet également de remettre certains éléments dans le compartiment moteur qui ne s’y trouvaient pas avant. Nous pouvons par exemple citer tout le système de climatisation.

Megane eVision est équipé d’un moteur à rotor bobiné. Ce choix offre différents avantages par rapports aux moteurs électriques classiques qui utilisent des aimants permanent.

Le moteur électrique de 160 kW reste, comme sur la Renault ZOE, une machine synchrone à rotor bobiné, moins onéreux qu’un rotor à aimants permanents car ne nécessitant pas de terres rares.

Tout d’abord, Cela permets aux constructeurs de s’affranchir des terres rares. Cela offre un premier avantage économique car cela permet de réduire les couts de fabrications des moteurs électriques (les terres rares ont des prix très volatiles).

« Certains moteurs synchrones exploitent un aimant permanent au niveau du rotor. Il présente l’avantage de fonctionner sans alimentation électrique, mais exige le recours à des métaux ou alliages comme le néodyme ou le dysprosium.

L’autre solution, adoptée par Renault pour ZOE, consiste à construire un électroaimant à partir d’un bobinage de cuivre. Elle suppose un processus industriel plus complexe mais permet de contourner les problèmes liés à l’approvisionnement tout en maintenant un excellent rapport entre poids du moteur et couple délivré. »

Renault

terres rare ?

Les terres rares sont un groupe de métaux aux propriétés voisines,
électromagnétiques. Ces métaux sont, contrairement à ce que suggère leur appellation, assez répandus dans la croûte terrestre, à l’égal de certains métaux usuels.

Leur nom de terres rares vient du fait qu’on les a découverts à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle dans des minerais (d’où le nom de « terres », utilisé à l’époque en français, langue des échanges internationaux, pour les oxydes réfractaires au feu) peu courants à cette époque et à l’exploitation commerciale rendue compliquée par le fait que ces minerais étaient éparpillés et les terres difficiles à séparer les unes des autres : « terres rares » signifiait donc « minerais rares ».

Cependant, en raison de leurs propriétés géochimiques, ils sont répartis très inégalement à la surface de la Terre, le plus souvent en deçà des concentrations rendant leur exploitation minière économiquement viable.


L’autre avantage est écologique. En effet, l’extraction, et l’enrichissement, de ces dernières polluent énormément. L’utilisation de terre rare serait donc un peu contradictoire par rapport à l’image que les constructeurs veulent donner des véhicules électriques.

Le seul désavantage de ce choix pour le client est que les bobines s’usent et que dans le cycle de vie du véhicule, il va peut être falloir prévoir un remplacement des bobines.

Le rotor comporte plusieurs bobines généralement réalisées à partir de fil de cuivre. Le fonctionnement de ce moteur repose sur l’alimentation en courant continu des bobines du rotor qui deviennent alors polarisées

Design Renault Megane eVision

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - drawing sketch - front side-face / profil avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – drawing sketch – front side-face / profil avant

Grandement aider par la plateforme, Renaut a réalisé un véhicule au design optimisé pour réduire la consommation tout en faisant évoluer son style.

Digne héritière du concept MorphoZ (aurait du être présenté au salon de Genève 2020), nous retrouvons divers éléments de ce dernier comme les grilles lumineuses à l’avant, au niveau de la calandre, ou les feux arrières.

Parlons de l’avant justement, Renault et ses équipes design on voulu lui donner un air très robuste avec un effet 3D. Les feux avant sont également très affinés avec une signature lumineuse rappelant le monde électrique. La signature lumineuse devrait être conservée sur le véhicule de série.

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - drawing sketch - side-face / profil
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – drawing sketch – side-face / profil

Un cartouche (sur fond) intégre la mention ‘E-Tech Electric’ et symbolise la présence de batteries sous le plancher.

La silhouette de ce show-car,compacte et dynamique, évoque d’abord une berline stylée et aérodynamique

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - drawing sketch - rear side-face / profil arrière
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – drawing sketch – rear side-face / profil arrière

Musclée mais relativement basse, elle est très aérodynamique, avec de grandes roues plus fines qu’habituellement sur des véhicules de ce gabarit.

La nouvelle famille de véhicules électriques Renault bénéficiera de ce style novateur

Design extérieur Renault Mégane eVision

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - front side-face / profil avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – front side-face / profil avant

Des nombreux détails faits de précision et de technicité arborés par Mégane eVision, les projecteurs sont les plus visibles.

Affinés, ils bénéficient de la technologie LED matricielle et animent la face
avant de manière vivante.

Cette signature lumineuse très électrique qu’on retrouvera sur le modèle de série contribue également à élargir visuellement la carrosserie.

Groupe Renault

Autre élément issus du véhicule concept MORPHOZ ? le dénommé « flush » ou surface lisse. Cela permet de renforcer le coté aérodynamique du véhicule tout en rappelant le style à plat, dénommé flat-design, initié par les marques sur leurs logos, à plat de couleurs, sans dégradé ou texture.

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - rear-face / face arrière
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – rear-face / face arrière

Avec ses lignes fluides et ses effets de transparence, le show-car Mégane eVision s’inspire directement de MORPHOZ. L’idée de « flush », ou « surface lisse », est renforcée par le choix de poignées de porte affleurantes. Électriques, elles s’ouvrent automatiquement à l’approche du conducteur et des passagers et s’effacent dans le flanc de la voiture lorsqu’elles ne sont pas utilisées. Les écopes latérales aérodynamiques ou encore la face arrière sportive avec son spoiler prononcé respectent également ce leitmotiv.

Groupe Renault

livinglights

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - front light / optique avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – front light / optique avant

Au centre, le logo Renault s’allume pour souligner la motorisation électrique du véhicule.

Le terme livinglights est le nouveau nom donné aux signatures lumineuses de Renault, évolution du C-shape (forme en lettre C).

Cette signature lumineuse semblent être adaptative grâce à la technologie LED matricielle (une référence aux « quadrillage » des feux qui sur la route permet d’éclairer un maximum de celle-ci tout en évitant d’éblouir les usagers qui arrivent en face).

Cette signature lumineuse n’est pas seulement basé que sur des diodes émettrice de lumière. En effet, celle-ci fonctionne également grâce à un jeu de lumière créer par les lignes de la caisse.

La signature lumineuse et les lignes permettent de donner un effet de scintillement à la face avant de la voiture.

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - front side-face / profil avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – front side-face / profil avant

Le capot du show-car, animé par deux entrées d’air, est à la fois bombé et très sculpté. Il contribue à donner de la personnalité au véhicule.

Son contour ininterrompu jusqu’au centre de la calandre souligne l’identité du logo Renault et le met en valeur, au même titre que sa partie supérieure.

Design intérieur Renault Mégane eVision

Une invitation à bord

On ne retrouve pas ce jeu de lumière qu’à l’avant. En effet, en approchant du véhicule, l’intérieur se devine.

En effet, à l’approche du véhicule, l’interface ‘livingscreen’ (nom donné à l’écran intérieur) laisse entrevoir sa forme en « L », l’invitation à bord s’accentue par le fait que le nom de la voiture s’affiche sur l’écran.

A noté que, l’écran en « L » devra être conservé lors du passage à la série. Chose qui semble se confirmer d’après les dire de Renault qui nous dit déjà que les animations intérieure de la voiture pourront être modifiée durant la vie du véhicule grâce à des mises à jours.

Ces séquences lumineuses d’accueil sont d’autant plus vivantes qu’elles pourront évoluer au cours de la vie du véhicule. Elles seront personnalisables grâce à une technologie de type FOTA (Firmware Over-The-Air). Un système de mise à jour et de téléchargement de contenus à distance qui permettra l’évolution des logiciels de bord, mais aussi l’ajout de nouveaux éléments de personnalisation pour l’écran LIVINGSCREEN et donc de nouvelles animations pour les séquences
d’accueil.

Renault

Teintes

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - front-face / face avant
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – front-face / face avant

Mégane eVision est un véhicule bi-ton. Sa carrosserie est habillée d’une teinte gris satiné Gris Schiste Mat. Le toit affiche quant à lui une couleur dorée Gold.

Renault
Renault Mégane eVision show-car - 2020 - sketch - rear-face / face arrière
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – sketch – rear-face / face arrière

Conçue comme un clin d’œil aux teintes métalliques qui habillent les derniers concept-cars Renault et certains appareils électroniques, elle ajoute une dimension électrique au jaune historique de Renault. On la retrouve sur certains détails techniques de la voiture comme les écopes du bouclier avant, les étriers de freins et les marquages de certains éléments de carrosserie.

Renault

A 95% de la série

Megane eVision, comme déjà dit précédemment préfigure à 95% le prochain véhicule électrique du groupe.

Nom de code interne : BCB

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - rear-face / face arrière
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – rear-face / face arrière

Il y a cependant différentes choses à pronostiquer. Tout d’abord sur le design, que restera t’il au passage à la série (les rétroviseurs caméras semblent peu probable en série mais d’après certains bruits de couloirs ci et là, les poignées affleurantes passeraient la série).

Le dernier élément à pronostiquer est le nom. En effet, le choix d’appeler ce concept Megane semble avoir été choisi en dernière minute. De nombreux indices laissent présagé que ce concept aurait du avoir un nom commençant par un « Z »

Tout d’abord, le non « Zendar » a été déposé il y a quelques mois par Renault? Ensuite, Des monogrammes présent sur la voiture et les chaussures de Laurens Van den Acker (Chief Design Officer, Groupe Renault) indique la mention ‘Z-BCB’.

Quoi qu’il en soit, Renault semblent voir, à travers son show-car et la voiture de série qui en découlera, un des éléments qui vont lui permettre de se relancer.

Renault Mégane eVision show-car - 2020 - rear light / optique arrière
Renault Mégane eVision show-car – 2020 – rear light / optique arrière

La face arrière de Mégane eVision est élargie par le bandeau lumineux des feux qui s’étend sur toute la largeur du véhicule en encadrant le logo Renault.

Ces feux reprennent le principe de croisement des faisceaux de LED des projecteurs, créant un effet de moirage apportant volume et technicité à la signature lumineuse.

Cette face arrière amène à la fois du dynamisme et une grande fluidité visuelle à la silhouette du véhicule.

Source et images :
Groupe Renault

Texte by Kevin Van der Linden, Team D[M]

Team DESIGN[MOTEUR] Business